Close
Article 15

L’essor du marché locatif

La crise sanitaire et économique transforme le marché immobilier.
Dans le contexte présent, le marché locatif explose et se positionne comme une réelle alternative.

La chute de la clientèle touristique et la baisse des revenus locatifs ont incité de nombreux propriétaires de biens loués sur de courtes périodes à opter pour la location longue durée.

Les banques ont également durci leurs conditions de prêts.
Aujourd’hui, les primo-accédants ne peuvent contracter un crédit et se tournent donc vers le marché locatif.
La diminution de revenus, le télétravail, les nouveaux besoins et modes de vie sont des facteurs de changement.
Suite au confinement, les logements dotés de plus d’espace et d’un extérieur sont très sollicités.
C’est pourquoi de potentiels acheteurs misent sur la location plutôt que sur l’achat.

Une hausse de 15 % de la demande est constatée sur l’ensemble du territoire métropolitain.
Le nombre d’offres de logements est aussi en nette progression.
En effet, les annonces augmentent de 39 % par rapport à 2019.

Les locations longue durée reviennent en force après la montée en puissance des locations touristiques.
Ce qui permet de réguler à nouveau le marché saisonnier où la concurrence est accrue.
Certes, la rentabilité en courte durée est plus avantageuse.
Mais en cette période, la location en longue durée semble plus rassurante et moins risquée.

De plus, les biens loués en location saisonnière déjà meublés sont rapidement adaptables en location longue durée, très demandés actuellement par les étudiants.
La croissance de la recherche d’appartements est en partie liée au taux de réussite élevé de ce baccalauréat 2020, effet de la crise sanitaire.

Le marché havrais en plein essor offre une des meilleures rentabilités locatives de France, 4,6 % de rentabilité nette.
Il  bénéficie notamment d’une forte attractivité auprès des investisseurs.
Le Havre situé à 2h25 de Paris en voiture (2h15 en train), à 28 km d’Etretat et 23 km de Honfleur, bénéficie d’en emplacement stratégique pour investir particulièrement dans les surfaces de F2 à F4, les plus recherchées.

Les prix de l’immobilier sont encore abordables, un prix médian de vente au m² de 1750 € pour un appartement et de 159 000 € pour une maison (cf Le baromètre immobilier des Notaires).
L’évolution des prix est à suivre selon la conjoncture.

L’offre augmente aussi dans une ville où l’enseignement supérieur ne cesse de se développer. Le campus en centre-ville réunit la majorité des établissements.
Ville universitaire aux disciplines et filières innovantes, le Havre attire de plus en plus d’étudiants. 13 300 chaque année et la tendance est croissante.

Le marché locatif dessine de nouvelles perspectives en cette rentrée 2020 !

PARTAGEZ

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email